Service cardiologie

CHU Henri Mondor - Créteil

La dissection aortique

Pathologie

La dissection aortique est une maladie qui consiste dans le déchirement ou clivage de la paroi de l'aorte (grosse artère qui part du coeur pour livrer le sang oxygené à tous les organes).

Manifestation

Elle se présente dans la plupart des cas par une douleur thoracique violente irradiant dans le dos avec le plus souvent une sensation de grand malaise. A l'examen clinique du médecin, il peut exister une asymétrie des pouls et de la pression artérielle entre les deux bras.

Sa dangerosité réside dans le fait que les différents organes peuvent ne plus être perfusés. Particulièrement quand elle touche la partie initiale de l'aorte (ou aorte ascendante), alors les coronaires (artéres irrigant le muscle cardiaque, infarctus) et les vaisseaux du cerveau (accident cérébral) peuvent être obstrués, un épanchement de sang (hémopéricarde) peut également comprimer le coeur, la valve aortique peut se déchirer entraînant un reflux massif de sang vers le coeur (insuffisance aortique aigüe). Elle peut mener à une grande détresse hémodynamique (de la circulation sanguine générale) également appelée "choc".

Elle est souvent déclenchée par une poussées intense d' hypertension artérielle qui doit alors être contrôlée. Elle peut être associée à une maladie de la valve aortique (qui sépare le coeur de l'aorte): la bicuspidie. Elle survient parfois chez des patients porteurs d'une anomalie congénitale des tissus ( maladie de Marfan) qui favorise la dilatation de l'aorte (anévrysme) puis sa dissection ou sa rupture ( différence avec la dissection: toute l'épaisseur de la paroi est rompue).

Traitement

Elle nécessite dans ses formes graves une prise en charge chirurgicale en urgence et dans tous les cas une surveillance en milieu de soins intensifs.

 

Auteur : Dr Leslie Deal - Chef de Clinique de Soins Intensifs