Service cardiologie

CHU Henri Mondor - Créteil

La fibrillation auriculaire : une maladie liée le plus souvent au vieillissement des oreillettes.

Pathologie

La fibrillation auriculaire, maladie liée le plus souvent au vieillissement des oreillettes, peut également être due à des maladies métaboliques, hormonales (hyperthyroïdie), ou pulmonaires (infection, embolie...). Elle peut se manifester par des palpitations (sensation que le coeur bat fort dans la poitrine), une sensation de battements irréguliers. Elle peut également être asymptomatique.

Sa principale complication est la formation de caillots dans le coeur car le sang "stagne" dans les oreillettes. Le risque est alors la survenue d'un accident cérébral. Elle peut également se compliquer d'angine de poitrine ou d'insuffisance cardiaque chez des sujets sensibles.

Traitement

Son traitement comporte donc d'une part une fluidification du sang (par anti aggrégants = aspirine ou anticoagulants selon les cas). Par ailleurs on peut décider de "réduire" la fibrillation, c'est à dire restaurer un rythme normal, par administration de médicaments ou par choc électrique (pratiqué sous très brêve anesthésie générale) en cas d'échec. L'autre stratégie consiste à respecter le fibrillation et à contrôler le rythme cardiaque par médicaments.

Auteur : Dr Leslie Deal - Chef de Clinique de Soins Intensifs