Service cardiologie

CHU Henri Mondor - Créteil

Ablation de fibrillation auriculaire

Unité de Rythmologie - Ablation par radiofréquence

Le but de cette technique est de traiter les troubles du rythme cardiaque en délivrant de la chaleur (ou parfois du froid) pour détruire les foyers électriques anormaux  intracardiaques et responsable d'accéleration cardiaque.  L'ablation se fait par l'intermédiaire  de cathéters qui sont montés dans le coeur par l'intermédiaire d'une veine ou d'une artère au pli de l'aine. Ces troubles du rythme peuvent donner des palpitations, des malaises, des syncopes, ou de l'insuffisance cardiaque.

Pendant l'ablation il est parfois nécessaire de s'aider d'un système de reconstruction du coeur en 3 dimentions par l'intermédiaire d'un système GPS.

 

Ablation du flutter auriculaire commun

Il s'agit d'un circuit électrique anormal qui tourne dans l'oreillette droite. La procédure dure environ 1 heure et se fait sous anesthésie locale et sédation profonde. Le taux de succès est d'environ 97%

Ablation du flutter auriculaire

Ablation du flutter auriculaire

En créant une ligne de brulures  à l'intérieur de l'oreillette droite on interrompt ce circuit

Ablation du flutter auriculaire - b

Ablation du flutter auriculaire - b

Ablation de tachycardie jonctionnelle: voie lente ou faisceau accessoire (Wolf-Parkinson-White)

Dans ce type de tachycardie, il s'agit soit d'un faisceau électrique supplémentaire (faisceau de Kent), soit d'un faisceau électrique au sein même du système électrique cardiaque (voie lente),  créant un circuit électrique responsable de crises de palpitation.

La technique d'ablation se fait sous anesthésie locale et parfois anesthésie générale, afin d'étudier le mécanisme responsable de ces tachycardies et  de  brûler la zone concernée. Le taux de succès est de 80 à 97% selon le mécanisme et la localisation.

Ablation de faisceau accessoire de type Kent - c

Ablation du flutter auriculaire - c

Ablation de fibrillation auriculaire

La fibrillation auriculaire correspond à de nombreux foyers électriques situés dans l'oreillette gauche et surtout au niveau des veines pulmonaires. L'ablation est assez complexe car elle nécessite de passer des sondes dans l'oreillette gauche pour aller bruler ces activités électriques anormales. Cette fibrillation atriale peut être paroxystique avec un taux de succès d'ablation supérieure à l'ablation de la fibrillation atriale persistante.

La durée de l'ablation est de 2 à 4 heures sous anesthésie générale.

Reconstruction d'une oreillette gauche avec les 4 veines pulmonaires d'un patient au cours d'une ablation de fibrillation auriculaire.

Ablation du flutter auriculaire - d

Ablation du flutter auriculaire - d

Ablation du flutter auriculaire - e

Ablation du flutter auriculaire - e